Vagues débuts de changements physiques

Une semaine après la première piqûre de testostérone, force est de constater que les changements sont lents (j’ai pris mes mesures complètes pour pouvoir comparer plus tard) mais j’imagine que c’est déjà ça :

– mon coeur fonctionne mieux qu’avant, il a tendance à plafonner à 130 au lieu de 150 quand je cours. Je fais du sport une à deux fois par semaine, ce qui est déjà pas mal vu mon niveau et mon corps tout mou.

– il y a des moments où je suis hyper énervé donc j’imagine que ça signifie que la testostérone fonctionne, résultat je dois faire du sport pour me défouler, ce qui est bon pour mon corps j’imagine

– j’ai du duvet. OK, j’ai toujours eu du duvet mais là j’ai l’impression que j’en ai bien plus, sur le bas des joues et sous le menton. Ca veut dire barbe qui arrive, ce qui est une super nouvelle. Un jour j’aurai ptete plus de barbe que Martin Gore (Duvet Maaaaan).

Lenteur. Normal.

Par contre j’ai toujours pas perdu des seins, j’adorerais qu’ils fondent mais ces petits bâtards ont décidé de rester bien présents… Rien que ça fait que mon passing est complètement affligeant, mais bon. J’ai acheté un packy aux Etats-Unis (un tout-en-un, mais pas aussi cher que certains, pas le budget) et un autre binder, le T-Kingdom ne me donnant pas 100% de satisfaction.

La voix ne semble pas décidée à bouger très vite mais je note que je peux descendre un peu plus bas et plus monter aussi haut, même si ça dépend clairement des moments. Globalement j’ai toujours une voix aiguë.

Côté coming out, ça s’arrange avec le frangin, ça ne s’arrange pas avec le paternel et j’ai aussi annoncé tout cela à ma marraine (bonne réaction) et une personne liée au boulot. C’est devenu banal, j’annonce ça quasiment comme si je parlais du temps qu’il fait.